Return to site

A bas les diktats du formalisme et des process vive l'humain et les imperfections !

A l'école nous avons appris à suivre les règles, et à former des mots, faire nos devoirs, respecter nos petits camarades et nous plier à l'autorité intellectuelle légitimée par des institutions et des programmes éducatifs soumis à l'approbation de professionnels reconnus.

Au bureau c'est à peu près le même principe et puis un beau jour vous avez décidez que les règles du jeu définies par d'autres ne vous conviennaient pas, alors soit vous vous êtes positionnez en tant qu' anarchiste / Rebelle / et ou Entrepreneur.

A l'heure où j'écris ce poste, je peux vous dire que il y a bien longtemps que j'ai commencer à cultiver un certain anticonformisme, non pas pour contrarier ceux de m'entourage mais pour définir les règles du jeu dans lequel, je ne serai pas systématiquement perdante.

Il y a près d'un an, j'étais parachutée sur un coup de tête à Casablanca et à Istanbul pour mettre en place une projet de développement entre les industriels turcs et marocains.

Devinez quoi ? J'ai survécu à cette organisation chaotique et et sur ma route j'ai pu tisser des liens avec certaines personnes avec lesquelles, je suis en mesure de travailler aujourd'hui et donc par la même occasion faciliter des mises en contact pour mes clients français.

Et l'Amérique du Nord dans tout çà, soyez patient, je vais y venir....

Toute action produit un résultat que l'on juge bon ou mauvais selon objectifs qui auraient pu être fixés auparavant.

Le niveau d'appréciation diffère selon les besoins et attentes. Certains d'entre nous auraient tendance à regarder de plus près la façon dont les actions ont été mises en place, mais si l'on regarde de plus près , avec une planification ou une préparation en amont quoi qu'il arrive la même action lancée dans les mêmes conditions ne produirait jamais le même résultat.

Donc si, on illustre ce propos ''Vandamesque'' (et oui c'est un clin d'oeil à JCV, célèbre acteur belge connu pour son rôle dans KickBoxer et son esprit ''aware''), avec les théories de la physique quantique, croisée à mes expériences, je dirais que les process et le formalisme serviront de moins en moins les cabinets de conseil et les entreprises qui font appel eux.

Suivre les règles, me conformer à l'ordre établi n'a jamais été mon fort et c'est la raison pour laquelle, depuis 2005 et ma collaboration avec la Direction du Pôle Immobilier à l'EPAD, j'ai appris à cultiver, la micro-communication, personnaliser mon approche vis à des prospects et maintenant à bâtir des relations uniques avec les clients et partenaires du réseau Synkro Consulting.

Adresser le même message en masse à tout le monde revient à passer sa soirée de networking à répéter les mêmes mots à des interlocuteurs qui n'ont pas les mêmes centres d'intérêts et besoins.

Et le formalisme dans tout ça ?

Et bien comme a peu près toutes celles et ceux qui font partis de la Génération Y, je dirais que j'en ai souffert d'une certaine manière et qu'il m'est arrivée de voir des collègues de bureau retourner illico presto se changer chez eux, parce qu'ils avaient décider de porter un pull col roulé à la James Bond, et je ne vous cache pas non plus que j'ai été aussi prise en flagrant délit de port illégal de jeans.

Au cours des deux dernières années, libérée de mes patrons ''tortionnaires'', je me suis confrontée à d'autres formes de formalismes, qui ont formés d'autres pensées. Questions ? qu'est-ce que le formalisme ? S'agit-il d'un exigence nourrit par notre ego et notre besoin de valorisation. Tout comme les rois d'un autre âge étaient parés de bijoux des pieds à la tête, nous portons nos valeurs et définissons notre formalisme en fonction de la qualification de celles et ceux qui tentent de nous approcher. Nous voulons mettre de la distance pour nous distinguer ?

En démystifiant l'univers du business et de ces acteurs grâce à ma découverte du monde l'entrepreneuriat à Vancouver, j'en suis venue à la conclusion suivante.

Le formalisme a été un moyen de stratifier la société à l'ère industrielle, afin de maintenir à bonne distance les castes ''inférieures''. Sur ce point, je ne m'amuserai pas à définir ce que sont les castes inférieures car encore une fois tout est une question de perception, de valeur et de la façon dont nous nous présentons. Nous pourrions aussi de protocole mais je me demande à quoi il peut servir dans un contexte de globalisation et digitalisation du monde qui a de grands problèmes à résoudre comme la sauvegarde de la planète et de la survie l'espèce humaine. Clairement, je ne pense que l'on ait vraiment du temps pour faire des ''chichis''.  

Après avoir travaillé avec des ''tops'' managers et quelques noms célèbres dans le monde des affaires, et lancer mes business , je me suis rendue compte que lorsqu'il y a un besoin, une envie de donner vie à à un projet, des volontés d'avancer, de construire , des envies de déménagement, de recherches de fonds et de développement de business, le ''vous'' , ''le process de recrutement traditionnel'', ''la copie du diplôme'', le qui connaissez-vous, la qualité de votre langage et votre accent français ''insupportable'', le formalisme et les process tombent rapidement aux oubliettes.

Comme, le dit le proverbe la faim justifie les moyens, en conclusion le formalisme ''extrémiste'' est là quand il n'y a pas vraiment de besoin.

La qualité des relations humaines passe nécessairement, par le partage de valeurs communes et universelles, telles le besoin de créer des liens, de croire en quelque chose, et l'envie de construire.

Les problèmes des entrepreneurs basés au Maroc, en Turquie en France et au Canada sont toujours à peu près les mêmes , argent, clients, recrutement...

Oui mais on a pas encore parler des mes qui sont aussi les vôtres : manque d'organisation, frilosité, absence d'ouverture d'esprit, immobilisme, procrastination, timidité, fautes de frappes...

A ma grande surprise, j'ai toujours pu transformer des moments imparfaits en moments qualifier de parfaits par mes interlocuteurs. La magie de la qualité des échanges, l'écoute et l'empathie peuvent arranger beaucoup de choses en de très nombreuses situations.

Gardons en tête, que si les soeurs Tatin, n'avaient pas été maladroites, nous aurions tous été privés de dessert alors vive les loupés !

Ah oui j'ai oublié de signer cet article , je suis Sara Sebban fondatrice du réseau francophone Synkro Consulting et j'aide les startupers à booster leur projet développement en Amérique du Nord.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly